De la parlotte ...·Ma vie de Maman

Leur relation me fait fondre

Rappelez vous, je vous en parlais ICI.

Patadad commençait à prendre ses marques face à sa relation avec Patababy.

Et je craquais déjà, les voir ensemble me donner des papillons dans le ventre…

Et là que Patababy grandit,  c’est encore pire (ou mieux ?) Ils sont sans cesse en train de se chercher. Il n’y en a pas un pour rattraper l’autre !

Deux garçons.

Ensemble.

Aidez-moi je vais me tirer les cheveux !!

De vrais cascadeurs. De vrais bagarreurs.

Patadad adore ça en plus ! Donc dès qu’il voit que Patababy est bien réceptif aux bêtises et accrobaties qu’il est en train de faire, ça le motive encore plus de continuer !

Depuis les vacances, ces deux-là ne se quittent plus. Patababy profite de chaque moment passé avec son Papa.

Quand Patadad est venu avec nous à la piscine, il a vu que Patababy avait grandit. Qu’il aimait s’amuser et donc il a vu une nouvelle facette au rôle de parents, autre que celle où on change la couche, on donne à manger et hop, au lit.

Il est fier de son fils.

Il l’aime.

Il le lui dit tous les jours.

Et moi, ça me met les larmes aux yeux.

Il est enfin à l’aise avec son rôle de Papa. Il se plie en quatre pour Patababy. Il n’a pas peur du ridicule.

Il lui lit des histoires. De lui-même je veux dire ! En pleine après-midi (je parle pour les week-end bien évidemment), sans que ce soit l’heure d’aller se coucher.

Il lui chante des chansons !

Lui qui avait un « blocage » avec ça, se débrouille comme un chef !

Il lui apprend des « tcheks« .

Ils mangent des morceaux de bananes « en cachette » ensemble.

Ils se font des câlins tout plein d’amour.

Et moi, je fonds d’amour pour tout ça.

Je fonds d’amour pour eux deux.

C’est dingue comme on peut être accro à ça. Je peux les observer en douce, cachée derrière le canapé (pendant qu’ils pensent que je suis aux wc) pendant des heures.

Ils sont complices.

Dès que Patadad est là, dès qu’il enfile son costume de « Papa clown« , Patababy en a que pour lui. Il le regarde avec des étoiles pleins les yeux, trépignant d’impatience à l’affût de la prochaine bêtise qu’ils vont pouvoir faire à deux.

Et il rit.

Il rit et rit encore.

Mon petit bonhomme heureux.

Et Patadad rit.

Il rit et rit encore.

Il est en harmonie avec son rôle de Père. Ce n’est pas toujours tout rose, ce serait trop facile.

Mais il tient le bon bout. Ca le rend heureux.

Ca me rend heureuse.

Ouais, vous l’avez compris:

ON EST HEUREUX !

Les amours de ma vie.

Je vous aime !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s