De la parlotte ...·Ma vie de Maman·Patamam se confie...

Chacun sa route, chacun son chemin, passe le message à ton voisin !

 

Oui, il y a peu de temps, je vous parlais de mes volontés pré-natales. Aujourd’hui, je vais vous parler de mes volontés, mes choix et mes décisions post-natales ! (entendons nous bien, cela vaut également pour « nos« , celles de Patadad et moi)

Dans une semaine, Patababy aura 5 mois. Et ça fait 5 mois que j’entends des « avis », des « suggestions », des « réflexions » ou pire, que je vois des regards qui en disent long. Certes, ce n’est pas tous les jours, mais c’est gonflant !

Oui, j’avais une idée bien définie du rôle de maman. Oui, j’ai crié HAUT et FORT mes convictions sur l’éducation.

Puis, je suis DEVENUE maman. Puis, il est arrivé. Puis, j’ai eu peur.

A chacun sa méthode en ce qui concerne le maternage, l’éducation, les choix de parents. Tout le monde est convaincu de connaitre LA bonne méthode. Mais c’est faux. Tout le monde donne son avis et tourne son nez quand je ne le suis pas. Mais hey ho !! Ce n’est pas parce que « j’entends votre avis », que je vais le suivre ! Après tout je ne vous ai rien demandé à ce sujet ! (même si attention, j’entends bien vos conseils etc…)

Je fais des choix. Si ce sont les bons, si MA méthode fonctionne tant mieux pour moi, pour lui, pour nous. Mais si je me suis trompée, et bien tant pis. J’assume totalement mes choix, que ça plaise ou non.

Je ne viens pas vous critiquer sur la façon dont vous éduquez vos enfants, dont vous rangez votre maison ou je ne sais quoi, alors faites pareil.

Donc:

Oui, je ne suis pas sortie les 2 premiers mois de vie de Patababy.

Oui, mon fils de bientôt 5 mois dort ENCORE dans notre chambre (mais en quoi ça vous gêne? S’il devient pot-de-colle, s’il n’arrivera pas à s’habituer à dormir « seul », ce sera notre problème) Et d’ailleurs, même si son lit est dans notre chambre pour le moment, il dort bel et bien SEUL, on ne s’amuse pas à aller au lit à 21h00 pour lui faire plaisir.

Oui, je le prends à bras dès qu’il se met à pleurer, car je ne supporte pas ses pleurs, son chagrin. Parce que dans ma vie, il y a déjà eu beaucoup trop de pleurs et que j’en ai juste assez de ça. Je ne veux pas que sa vie, à lui, commence dans les pleurs. (et même si je dois continuer à le porter à chaque larme jusqu’à ses 18 ans, c’est avec plaisir que je le ferais)

Oui, on a décidé qu’il n’aura pas accès à la « nouvelle technologie » et aux écrans 24 H/24 (NON aux tablettes, téléphones portables et j’en passe, pour avoir « LA TRANQUILITE MERITEE« ) Mais encore une fois, je ne vous juge pas.

Oui, on essaie de bannir les gros mots, les mots « gagatisés » (Donc inutile de lui dire plus tard « ooh tu t’es cogné, il est doudou le meuble », car « DOUDOU » pour lui ce sera la peluche avec laquelle il dort) Même si ce n’est pas toujours évident, surtout quand on est en voiture derrière un abruti !

Non, je ne lui achèterai pas de vêtements d’occasion.

Non, il n’ira pas chez une nounou ou en crèche (même si c’est bon pour lui, pour se sociabiliser. Je peux très bien le faire moi-même et l’emmener aux séances « Bébé lecteurs », aux séances « Bébé nageurs » et toutes les autres « séances » que je ne connais pas encore)

Et tout ça, ça ne regarde QUE Patadad et moi. Et c’est TOUT !!!!

Ce n’est pas parce que telle ou telle méthode à fonctionner avec vos enfants que ça fonctionnera avec ceux des autres Chaque enfant est différent. Chaque parent est différent. Alors je ne dis pas, il m’est arrivé à moi aussi (et il m’arrivera encore) d’émettre un jugement mais ce n’est pas pour autant que la personne DEVRA suivre ma critique ou mon avis. Et d’ailleurs, le fait d’être devenue maman et de comprendre ce que vit mes « consoeurs » (comme je les appelais quand j’étais enceinte) et bien ça me fait arrêter de critiquer car je sais ce que c’est maintenant !

Alors je sais que, bien souvent, ça part d’une bonne intention mais au fond j’en vois une manière supplémentaire de critiquer.

Mais attention, je ne dis pas là que je suis une maman parfaite, loin de moi cette idée, seulement je suis une maman qui apprend de jour en jour et qui improvise de temps en temps. Une maman qui croit (ENCORE) en ses volontés et qui fera tout pour les réaliser.

Bref, une maman quoi.

Et au final, peu importe la manière de faire avec nos enfants, on veut toutes la même chose non ?

Le bonheur de notre enfant !

Publicités

Une réflexion au sujet de « Chacun sa route, chacun son chemin, passe le message à ton voisin ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s